Vitamine E, antioxydant majeur, dans la spiruline

La vitamine E ou tocophérol appartient au groupe des vitamines liposolubles. Beaucoup de ses fonctions sont liées à son action antioxydante, elle aide à maintenir l’organisme en bonne santé et à ralentir son vieillissement. La spiruline est naturellement riche en vitamine E.

Qu’est-ce que la vitamine E ?

Ce nutriment neutralise les radicaux libres et protège les membranes cellulaires de l’oxydation, en particulier celles des cellules du système nerveux, du système cardiovasculaire et du système musculaire.

Elle empêche l’oxydation des graisses, des protéines, des acides nucléiques (ADN & ARN) et inhibe la formation de nitrosamines. La prise d’une quantité adaptée de vitamine E est la clé du développement normal du système nerveux et musculaire.

En outre, la vitamine E agît également sur la formation des globules rouges et de la coagulation sanguine, stimule le système immunitaire et elle est nécessaire au fonctionnement de la rétine et à la fertilité.

Quels sont les risques de manquer de vitamine E ?

Il n’y a pas de maladie que l’on peut lier directement à une carence en vitamine E, mais cela ne signifie pas qu’un déficit ne cause aucun problème.

Elle est stockée dans le foie et le tissu adipeux, or, toute maladie qui altère l’absorption ou la digestion de ce nutriment (comme la maladie cœliaque, la maladie de Crohn, etc.) pourrait entraîner une éventuelle carence en tocophérol.

Cette carence pourrait avoir des effets négatifs sur les nerfs et les muscles, entraînant une perte de sensation dans les bras et les jambes, une faiblesse musculaire et des problèmes de vision. L’affaiblissement du système immunitaire peut également être un symptôme d’une carence en vitamine E.

Les bienfaits de la vitamine E

La vitamine E est souvent recherchée dans le germe de blé, elle est également présente dans les huiles végétales pressées à froid et les céréales complètes.
Parmi les nombreux antioxydants que la spiruline contient, la vitamine E fait partie de la liste à hauteur de 0,5 à 2 mg/10g.
Si la spiruline seule ne suffit pas à couvrir les besoins en vitamine E, sa teneur dépasse celle du germe de blé.

C’est une vitamine primordiale dans le maintien de la santé des membranes cellulaires qui sont exposées au dommage oxydatif.
Elle est le meilleur antioxydant pour cette tâche à accomplir vu qu’elle est soluble dans les lipides (et non dans l’eau) sachant que les membranes des cellules sont faites de molécules graisseuses.

La vitamine E montre toute son importance dans la protection de la santé des cellules cerveau. Certaines recherches ont prouvé qu’elle est capable de ralentir la progression de la maladie dAlzheimer.

Globalement, la vitamine E empêche l’oxydation des acides gras essentiels et la formation des radicaux libres qui accélèrent le vieillissement, cérébral notamment (en savoir plus). Elle protège les globules rouges et contre l’hyperactivité plaquettaire tout en ayant des effets bénéfiques sur le taux de cholestérol.

La vitamine E permet de recycler un autre antioxydant important : la vitamine C.

La vitamine E pourrait également améliorer et prévenir la fertilité quand elle est prise en complément.
Les chercheurs supposent donc que son activité antioxydante améliorerait la fertilité. Des recherches plus importantes et plus minutieuses sont toutefois envisagées pour appuyer cette étude.

La vitamine E fournit de l’oxygène au sang et ralentit donc le vieillissement cellulaire.
Sa qualité antioxydante aide également à contrer la fatigue, à renforcer les parois capillaires, à nourrir les cellules. Elle peut empêcher et dissoudre les caillots sanguins.

Cette vitamine est aussi utilisée pour prévenir des maladies comme la dystrophie musculaire. Parce que la vitamine E est une partie essentielle des membranes cellulaires, elle aide à mieux cicatriser.

Cette vitamine est considérée comme un « éboueur » de radicaux libres, elle interrompt le cycle autocatalytique, producteur de radicaux lipidiques, c’est pourquoi l’huile d’olive, riche en vitamine E, ne rancit pas. Elle est aussi associée à une diminution du risque de cancer de la prostate et joue également un rôle cardioprotecteur.


Références :

Vous aimez cet article ?



Laisser un commentaire