Comment se produit la spiruline ?

La culture de spiruline est respectueuse de l’environnement (elle fixe notamment le CO2 atmosphérique), elle totalement est exempte de pesticide et sa production nécessite peu d’eau (la spiruline se cultive dans des bassins aménagés).

On nomme « spirulinier« , un producteur de spiruline.

Le bon environnement pour la culture de spiruline

  • de l’eau à température entre 25° C et 38° C, saumâtre (mi-douce, mi-salée), non stagnante et peu profonde.
  • du soleil et de la lumière, un climat tropical idéalement.
  • des minéraux et oligo-éléments afin de reproduire son état naturel (potassium, sodium, magnésium, fer, phosphore…).

L’agitation des eaux des bassins

L’agitation est nécessaire pour homogénéiser, favoriser l’élimination de l’oxygène et assurer une bonne répartition de la spiruline.

La récolte et le traitement

Une fois récupérée, la spiruline est filtrée.
La biomasse recueillie est ensuite égouttée et pressée mécaniquement.
Il en résulte des blocs de spiruline de part lesquels sont extrait de fins filaments qui sont séchés puis broyés en granulés ou en paillettes.
La spiruline est très souvent conditionnée sous forme de comprimés (généralement de 0,5 grammes) pour faciliter sa consommation et le dosage.

On cultive de plus en plus de la spiruline bio même s’il est rare que les petites productions soit labélisées.

Le séchage

Pour le séchage, il existe plusieurs techniques :

  • le séchage convectif,
  • solaire,
  • le spray drying.

Le conditionnement

La spiruline est mise en sachets hermétiques à la lumière et scellés pour une conservation optimale.


Le marché de la spiruline

La spiruline s’est d’abord développée sur des marchés de niches.

Plusieurs associations humanitaires voient dans cette cyanobactérie une réponse à la malnutrition.

Codegaz (l’association du personnel de Gaz de France), par exemple, a investi 88000 euros dans des fermes de production à Madagascar.

Cultivable en bassin, la spiruline ne pouvait pas laisser insensibles les fabricants de compléments alimentaires.
Elle consommée dans cet objectif sous forme de comprimés, de poudre ou de granulés avec l’avantage d’être 100% naturelle et bio.

Pour la petite histoire, Alain Ducasse l’utilisait pour cuisiner des gnocchis riches nutritionnellement pour les spationautes de l’Agence spatiale européenne. La spiruline est en effet cultivable à bord des navettes.

Climat oblige, la culture en France reste saisonnière. Ici, le marché est estimé entre 50 et 70 tonnes par an (chiffres de 2016), elle est produite de façon artisanale majoritairement, par des algoculteurs principalement dans le sud du pays (on en dénombre 150 en 2016).

La majorité de la spiruline disponible sur le marché provient des pays tropicaux, où le climat est propice pour sa culture.

Une popularité à la hausse depuis les années 2000

Plus de 3000 tonnes sont consommées par an.
Le nombre de producteurs est en croissance permanente et la vente de spiruline se développe.

Le marché mondial dominé par l’Asie-Pacifique est estimé à plus de 2000 millions de dollars d’ici 2026 (contre 700 millions en 2016).

L’utilisation accrue de la spiruline dans les cosmétiques, en particulier pour les crèmes anti-âge et en tant que colorant naturel (bleu) va également dans ce sens.

L’évolution des préférences des consommateurs pour les produits écologiques sains et nutritifs, la sensibilisation accrue à la santé et au bien-être représente une tendance forte.
Par ailleurs, les acteurs du marché lancent des produits innovants à base de spiruline (investissements en recherche & développement) afin de répondre aux nouvelles exigences de la société.

Pages connexes :

Vous aimez cet article ?

Comment se produit la spiruline ?
5 (100%) 1 vote



Laisser un commentaire

Acheter