Boutique

L’acide gamma linolénique (AGL)

Lorsque nous sommes en quête d’une alimentation plus saine, nous sommes confrontés à un adversaire de taille : les graisses alimentaires. Nous savons tous que les graisses et les huiles sont néfastes – elles bouchent les artères et ne sont pas bonnes pour la silhouette.

Cependant, les acides gras sont indispensables pour une bonne santé et sont utilisés dans de nombreuses fonctions vitales.

Spiruline et AGL

Un acide gras essentiel

L’acide gamma linolénique est classé comme un acide gras essentiel : le corps en a besoin mais ne peut pas le synthétiser, il doit donc être apporté par l’alimentation.

Synthétisé à partir d’un autre Oméga 6 : l’acide linoléique, l’acide gamma linolénique facilite la production d’une très importante substance appelée prostaglandine E1 (PGE1). Celle-ci aide à prévenir les crises cardiaques et les accidents vasculaires cérébraux, aide à éliminer l’excès de liquide, améliore la circulation sanguine, ralentit la production de cholestérol, améliore la fonction nerveuse, et régule la division cellulaire (Crisafi 1992). Elle est aussi un  anti-inflammatoire : il est essentiel de maintenir un équilibre sain dans nos articulations, aidant à prévenir les inflammations et douleurs.

Des groupes de personnes souffrant d’arthrite ont montré une amélioration significative après la prise de suppléments de AGL (Belch 1985; Kendler 1987). L’acide gamma-linolénique a également démontré être un élément nutritif important pour la prévention de certaines affections cutanées, telles que psorasis [1].

La spiruline, une excellente source alimentaire d’AGL

Avec des facteurs comme le stress, le vieillissement, la consommation d’alcool et une mauvaise alimentation, il est difficile pour le corps de convertir l’acide linoléique en AGL. Certaines personnes n’ont tout simplement pas suffisamment d’acide linoléique dans leur alimentation. Cela rend la recherche d’une source alimentaire indispensable.

Heureusement, le monde végétal a quelques bonnes sources : la spiruline, les pépins de cassis, l’huile d’onagre et l’huile de graines de bourrache sont tous riches en AGL. Parmi eux, seule la spiruline fournit l’acide gamma linolénique sous une forme alimentaire, une forme que l’on peut consommer aisément. En fait, la spiruline et le lait maternel sont les seules sources alimentaires naturelles de AGL.

La concentration de AGL dans la spiruline est très élevée et à la différence des autres sources, elle offre un large éventail de nutriments supplémentaires.

L’utilisation de la AGL a été bénéfique dans dans le traitement de l’arthrite [2] et semble être efficace pour d’autres maladies dégénératives [3] ainsi que contre le syndrome prémenstruel [4].

Une étude sur l’effet de la AGL sur les lipides sanguins a déclaré ceci :
“Les acides gras essentiels tels que AGL peuvent empêcher l’accumulation de cholestérol dans le corps et la spiruline en contient une quantité appréciable… On peut en conclure que la spiruline, riche en antioxydants, AGL, acides aminés et acides gras, a contribué à réduire les niveaux élevés de lipides chez les patients atteints de syndrome néphrotique hyperlipidémie.” (Samuels et al, 2002) [5]

Essayez la spiruline

Références :
  • [1] Ziboh, V. A., & Fletcher, M. P. (1992). Dose-response effects of dietary γ-linolenic acid—enriched oils on human polymorphonuclear-neutrophil biosynthesis of leukotriene B4. The American journal of clinical nutrition55(1), 39-45.
  • [2] Belch, J. J., Ansell, D., Madhok, R., O’dowd, A., & Sturrock, R. D. (1988). Effects of altering dietary essential fatty acids on requirements for non-steroidal anti-inflammatory drugs in patients with rheumatoid arthritis: a double blind placebo controlled study. Annals of the rheumatic diseases47(2), 96-104.
  • [3] Kendler, B. S. (1987). Gamma-linolenic-acid: physiological effects and potential medical applications. Journal of Applied Nutrition39(2).
  • [4] Horrobin, D. F. (1983). The role of essential fatty acids and prostaglandins in the premenstrual syndrome. The Journal of reproductive medicine28(7), 465-468.
  • [5] Samuels, R., Mani, U. V., Iyer, U. M., & Nayak, U. S. (2002). Hypocholesterolemic effect of Spirulina in patients with hyperlipidemic nephrotic syndrome. Journal of medicinal food5(2), 91-96

Alain Casal miniature J'explore depuis plus de 10 ans les publications de la littérature scientifique qui concernent la spiruline, ses composants et plus largement, les microalgues. Je m'efforce de proposer des articles sourcés et régulièrement vérifiés en regard des nouvelles données de la recherche.
Alain Casal - Fondateur de Spiruline France.
- A propos

7 Partages


Laisser un commentaire