Spiruline et minceur

La spiruline est d’une aide précieuse pour contrôler et perdre du poids, voici pourquoi.

C’est en effet un partenaire utile à bien des égards : pratiquement sans calories, elle ne fait pas grossir et bloque la dégradation de l’amidon des aliments. Non dégradé, ce dernier passe par les intestins et participe ainsi à l’activité intestinale. La digestion, élément important à prendre en compte dans une phase de régime, est ainsi améliorée.

La spiruline apporte également des nutriments nécessaires qui peuvent manquer durant un régime et qui favorisent l’élimination des substances nocives.

La spiruline pendant un régime ?

La spiruline pour maigrir ?

En tant que complément alimentaire, elle fournit nombre d’éléments nutritifs ainsi que l’énergie dont le corps a besoin pour garder la santé, tout en diminuant l’apport calorique des repas.

En prenant de la spiruline (à partir de 2g/jour), on peut donc moins manger, sans se sentir fatigué tout au long de la journée. Cela permet de maigrir en limitant les risques de carence.

En outre, la spiruline contient du chrome. Cet oligoélément est connu pour sa capacité à réguler le taux d’insuline sécrété. Concrètement, cela va limiter le taux de sucre dans le sang (glycémie) et son accumulation sous forme de graisses tout en favorisant l’augmentation du bon cholestérol (HDL).

Dans le cadre d’un régime hyperprotéiné elle est tout à fait conseillée.

Une des conséquences d’un régime est souvent la perte de masse musculaire. La spiruline contient l’acide aminé Leucine qui stimule le métabolisme pour brûler les graisses des tissus profonds et les remplacer par du tissu musculaire. Sans oublier les protéines nombreuses et complètes de la spiruline qui participent activement au maintien du capital musculaire.

Des études évaluent la spiruline dans le cadre de l’accompagnement à la perte de poids

Une étude de 2016 [1] démontre que 3 mois de consommation régulière de spiruline permettent d’améliorer l’IMC et le poids et entraînent notamment des améliorations de la tension artérielle.

Une étude publiée dans Journal of Medical Case Reports [2] – bien qu’elle soit basée sur une petite série de sujets – observe une réduction notable de la graisse du foie après 3 mois de consommation de spiruline.

Une étude de 2019 [3], montre qu’une supplémentation en spiruline contribue à réduire la corpulence de personnes obèses. Les chercheurs ont parallèlement constaté une baisse des marqueurs du stress oxydatif (probable effet anti-âge).

Une autre étude effectuée en 2019 par Hernández-Lepe, Marco Antonio, et al. [4] évalue l’impact de la consommation de spiruline (4,5g/jour) combinée à une activité physique sur 52 hommes en surpoids. 6 semaines plus tard, le groupe  spiruline présentait une nette amélioration, comparativement au groupe placebo, en regard de la composition corporelle, de l’IMC, du profil lipidique et des capacités cardiorespiratoires.

Quid des « brûleurs de graisse » synthétiques ? En plus d’être inefficaces, ils peuvent contenir des médicaments susceptibles de provoquer des effets secondaires. Aussi, ils présentent un risque élevé pour les personnes qui prennent d’autres médicaments du fait de la probabilité d’interactions et des perturbations métaboliques.

Le rôle des fibres

Les fibres alimentaires peuvent aider à diminuer l’absorption intestinale des graisses des aliments tout en ayant un effet rassasiant. Elles contribuent au maintien d’un poids, améliorent le transit intestinal et ont des bénéfiques sur le système cardiovasculaire. La spiruline contient une quantité de fibres de l’ordre de 2 à 3%.

Réduire la faim, modérer l’appétit et stimuler la perte de poids

La phénylalanine (acide α-aminé) favorise l’envoi du signal de satiété [5] au cerveau (action coupe faim). Certains évoquent ses conséquences bénéfiques sur le grignotage qui est l’ennemi numéro 1 de la silhouette.

Le Dr Vidalo souligne :

La phénylalanine et les tryptophanes – acides animés présents dans la spiruline – stimulent les centres du cerveau liés à la satiété.

En règle générale, lorsque nous mangeons des protéines, nous atteignons plus rapidement la sensation satiété. Les protéines (très nombreuses) de la spiruline ont la particularité d’être très digestes et très assimilables, elles sont idéales dans le cadre d’un régime.

La spiruline une aide contre la cellulite ?

La cellulite est un signal que le corps est suracidifié. Les acides, qui s’accumulent dans les tissus conjonctifs sous la peau, attirent l’eau et c’est ainsi que la disgracieuse peau d’orange se forme.
La spiruline fournit au corps un nutriment hautement alcalin qui est naturellement bénéfique pour celles qui souffrent de cellulite. Cela est d’autant plus vrai pour les zones à problèmes que sont les jambes et les fesses.

Attention aux régimes trop restrictifs

Les régimes (trop) restrictifs sont axés sur un déficit calorique éphémère. Ils ne corrigent pas les mauvaises habitudes alimentaires ancrées. En faisant cela, l’organisme s’habitue à fonctionner avec un faible niveau d’énergie.

Puis, en lui fournissant soudainement une plus grande quantité de nourriture, il réagit en stockant excessivement les graisses pour anticiper les futures périodes restrictives. Il n’est pas rare de reprendre plus de poids qui n’a été perdu. Cela entraîne la nécessité de commencer un nouveau régime, encore plus strict que le précédent et le cercle vicieux devient difficile à briser.

Cette fluctuation diminue la capacité de perte de poids car le métabolisme devient « épargnant ». Il est démontré que cet effet rebond peut conduire à l’obésité : lorsqu’il est répété, il peut entraîner un gain de plus de 20% du poids initial.

Le succès d’un « programme minceur » va bien au-delà de l’abandon d’aliments caloriques et du suivi d’un plan diététique. Quel que soit le régime mis en place, il est indispensable de le compléter avec une routine d’exercices à adapter en fonction de la progression et de la perte de poids. Aussi, ne pas oublier de boire suffisamment d’eau, de prendre soin de sa motivation, de miser sur le long terme et de respecter ses heures de repos. L’aide à la perte de poids (modération de l’appétit, contrôle du poids, activité intestinale) attribuée à la spiruline est une allégation santé validée par l’EFSA.

Essayez la spiruline

Références :
  • Allégations EFSA : ID 1858 – Minceur
  • [1] Miczke, A., Szulinska, M., Hansdorfer-Korzon, R., Kregielska-Narozna, M., Suliburska, J., Walkowiak, J., & Bogdanski, P. (2016). Effects of spirulina consumption on body weight, blood pressure, and endothelial function in overweight hypertensive Caucasians: a double-blind, placebo-controlled, randomized trial. Eur Rev Med Pharmacol Sci20(1), 150-156.
  • [2] Ferreira-Hermosillo, A., Torres-Duran, P. V., & Juarez-Oropeza, M. A. (2010). Hepatoprotective effects of Spirulina maxima in patients with non-alcoholic fatty liver disease: a case series. Journal of Medical Case Reports4(1), 103.
  • [3] Shariat, A., Farhangi, M. A., & Zeinalian, R. (2019). Spirulina platensis supplementation, macrophage inhibitory cytokine-1 (MIC-1), oxidative stress markers and anthropometric features in obese individuals: A randomized controlled trial. Journal of Herbal Medicine17, 100264.
  • [4] Hernández-Lepe, M. A., Olivas-Aguirre, F. J., Gómez-Miranda, L. M., Hernández-Torres, R. P., Manríquez-Torres, J. D. J., & Ramos-Jiménez, A. (2019). Systematic Physical Exercise and Spirulina maxima Supplementation Improve Body Composition, Cardiorespiratory Fitness, and Blood Lipid Profile: Correlations of a Randomized Double-Blind Controlled Trial. Antioxidants8(11), 507.
  • [5] Pohle-Krauza, R. J., Navia, J. L., Madore, E. Y., Nyrop, J. E., & Pelkman, C. L. (2008). Effects of L-phenylalanine on energy intake in overweight and obese women: interactions with dietary restraint status. Appetite51(1), 111-119.

Diplômé en nutrition, j'explore depuis plus de 10 ans les publications de la littérature scientifique qui concernent la spiruline, ses composants et plus largement, les microalgues. Je m'efforce de proposer des articles sourcés et régulièrement vérifiés en regard des nouvelles données de la recherche.
Alain Casal - Fondateur de Spiruline France.
Twitter - A propos

Vous aimez cet article ?



Laisser un commentaire