La malbouffe et les régimes tuent !

92238_3775La « malbouffe » ou le fait de mal manger procure des plaisirs immédiats mais elle détruit la santé sans que l’on s’aperçoive de la gravité. Le fait de mal se nourrir tue, en France, une personne toutes les deux minutes (décès dû à une maladie liée à l’alimentation). Des solutions existent, il suffit d’adopter une autre attitude avec la nourriture, en sachant que la mauvaise nourriture n’est pas une fatalité. Chacun est le propre acteur de la construction de son alimentation.

Chiffres et statistiques

En France, on dénombre plus de la moitié des décès dus à la mauvaise alimentation quand l’autre moitié se compose d’accidents et des maladies graves ne concernant pas la nourriture. En 20 ans, le taux d’adultes en surpoids est monté en flèche jusqu’à 50%. Le taux des adultes obèses a été multiplié par deux. Un adulte sur 2 est en surpoids ou obèse. Une situation de plus en plus comparable avec celle des Etats-Unis. Le constat au niveau des maladies graves est alarmant. Le cancer du colon a été multiplié par deux, celui du sein par 3, celui de la prostate a été multiplié par huit. Des chiffres graves qui implique une réelle politique de l’alimentation en matière de santé. D’où viennent ces maladies dues à une mauvaises alimentation ? En 60 ans, la population mondiale a changé son alimentation plus rapidement que les 10 000 ans précédents. L’alimentation actuelle est issue de plus en plus de sources chimiques, les additifs d’origines diverses sont omniprésents.

Changer son alimentation

Comment changer une alimentation pour améliorer sa santé ? La source d’information est capitale pour être sûr de suivre les bons conseils et répondre à la question. La base d’une bonne information est le P.N.N.S (Programme National Nutrition Santé). Les recommandations sont généralistes mais instructives et justes. On doit manger 5 fruits et légumes par jour. On doit bouger 30 minutes par jour. Des conseils judicieux et réalisables par tous. mais trop de généralités éloignent les informations précises et tout aussi importantes. Les pesticides sont un vrai problème alimentaire qui empoisonnent l’alimentation comme les céréales. Il est recommandé de manger des céréales à chaque repas ce qui est beaucoup trop. les 3 produits laitiers par jour sont aussi exagérés. Un seul produit laitier suffit à une alimentation équilibrée. Un autre souci qui apparaît est la grande influence des lobbys industriels alimentaires sur les organismes officiels. Ce qui a pour conséquences un manque d’indépendance des recommandations.

Les régimes amaigrissants

386177_6808L’autre source d’information pratiquée est l’ensemble des méthodes de régimes proposées par les professionnels de l’agro-alimentaire. Il faut être conscient que 99% des méthodes de régimes alimentaires sont inefficaces. Ils sont faits sur des bases de restrictions alimentaires imposées. En moyenne, les personnes praticiennes de régimes alimentaires hypocaloriques reprennent plus de poids après une perte minime dans les deux ans qui suivent leur régime.

Le régime Hyper-protéiné est le préféré des sportifs qui cherchent à développer leur masse musculaire et apprécié de ceux qui veulent perdre du poids rapidement mais en petite quantité. Un régime basé sur les protéines animales, pauvres en graisses. Ce qu’il faut savoir c’est que ce régime peut avoir des graves conséquences sur des organismes fragiles, notamment au niveau des reins. De plus ce régime ne vous apprend absolument pas à choisir les aliments pour constituer un repas. On ne comprend donc pas comment l’apport important des protéines peut avoir un effet favorable sur la durée. On ne peut pas non plus déterminer les différentes associations alimentaires possibles pour une alimentation équilibrée. Par exemple, l’aspect qualitatif de la viande élevée en pâturage ou en batteries industrielles n’est pas pris en compte. L’usager ne peut donc pas déterminer un repère qualitatif de choix des protéines dans son alimentation.

Choisir ses produits alimentaires pour construire son alimentation

Apprendrez à lire les étiquettes des produits pour éviter les ingrédients néfastes pour votre organisme et ceux en contradiction avec votre volonté de perte de poids. Les industriels sont malins. Ils cherchent à vendre des produits rapidement fabriqués à des rendements avantageux. Leur discours s’oriente vers une consommation marketing et non nutritionnelle. Le discours marketing des marques est à prendre avec du recul.

Un exemple récurrent, le sucre qui est un aliment indispensable à votre équilibre. Il y a 200 ans, un français consommait 2,5 Kg de sucre par an. Aujourd’hui la consommation tourne autour de 25 Kg ce qui n’est pas comparable aux 70 Kg annuels des américains. La consommation est trop importante surtout lorsque l’on sait que les cellules cancéreuses se nourrissent du sucre pour se développer. Si on prend le cas d’un enfant nourrit quotidiennement au petit déjeuner avec une tartine de pâte à tartinée pendant 4 ans. Ce chocolat est fait de sucre et d’huile de palme. Au bout des 4 ans de consommation, l’enfant aura mangé 12 kg de sucre seulement avec la tartine du matin. Autre exemple, les céréales hypocaloriques pour perdre du poids qui sont annoncés être pauvres en graisse. Ils représentent 10 kg de sucre sur une consommation quotidienne sur deux ans.

Gardons en tête que chacun d’entre nous est l’acteur principal de sa santé.

Vous aimez cet article ?

La malbouffe et les régimes tuent !
5 (100%) 1 vote



Laisser un commentaire

Acheter