Spiruline et grossesse

Une jeune maman enceinte

Une jeune maman enceinte

En 2010 avec un chiffre d’environ 2 enfants par femme, les Françaises n’ont jamais eu autant de bébés depuis 35 ans. Cela correspond à 828 000 naissances en une année.

La plupart des enfants naissent en bonne santé. Cependant, malgré toutes les mesures prises, certaines grossesses présentent des complications qui peuvent atteindre l’enfant : naissance prématurée, retard de croissance, malformations…

Ces problèmes graves sont parfois causés par une alimentation non adaptée de la mère et pourraient donc être évités.

Les bonnes habitudes nutritionnelles sont essentielles pour renforcer l’immunité de la maman et prendre soin du bébé. La grossesse est en effet une période où les besoins nutritionnels sont élevés car il faut fournir au foetus les nutriments nécessaires à son bon développement, tant en quantité qu’en qualité.

En outre, une alimentation saine, variée et diversifiée favorise également les bonnes habitudes alimentaires chez l’enfant à naître. En effet, le foetus commence dès sa vie in utero à développer ses sens [1].

La « formule santé » de base de la femme enceinte se concentre sur :

    • Les céréales complètes
    • Les légumes
    • Les fruits frais
    • Les fruits secs
    • Les légumineuses
    • Les bonnes huiles

Il est conseillé de boire beaucoup d’eau, de supprimer complètement l’alcool et de limiter le café (pas au-delà de 3 tasses par jour). Aussi, une alimentation végétale non raffinée est particulièrement intéressante [2].

Les principaux aliments à éviter durant la grossesse :

  • Les aliments sucrés, les viandes rouges et grasses, les collations salées, les plats industriels, etc.
  • La viande crue ou salée est le principal facteur de toxoplasmose : une infection qui peut provoquer des avortements ou des maladies du fœtus.

La spiruline ne présente aucune contre-indication pendant la grossesse

Elle est même particulièrement conseillée [3] [4] [5] : au contraire des compléments alimentaires de la pharmacopée classique qui sont en général mal assimilés et peuvent provoquer des conséquences secondaires néfastes tant pour la mère que pour l’enfant.

Les nutriments d’une alimentation riche et variée (inc. spiruline), soutiennent l’organisme qui est très sollicité pendant la grossesse. Les besoins sont accrus : il est indispensable d’éviter les carences lors de cette période de la vie.

Il est habituel que cet état s’accompagne de carences vitaminiques et en oligoéléments. Notamment de manière assez constante de déficit en vitamine B9, en vitamine B12 et en fer. (…) La spiruline est particulièrement indiquée pour la femme enceinte. La supplémentation se faisant de façon douce, efficace et sans effets secondaires. Dr Jean-Louis Vidalo

La spiruline est particulièrement riche en vitamines du groupe B : elle contient l’ensemble des vitamines de ce groupe ainsi que du calcium, du potassium, du fer, des protéines et de l’acide folique. Elle renferme également des niveaux élevés de caroténoïdes, tels que la vitamine A, la lutéine, le bêta-carotène et la zéaxanthine : ces nutriments sont particulièrement importants car ils enrichissent le lait maternel.

  • Pour les futures mamans, la vitamine B12 est indispensable. Une carence en vitamine B12 peut entraîner des troubles neurologiques irréversibles du fœtus.
  • Beaucoup de femmes enceintes montrent un taux en vitamine B9 (acide folique) bas dès le début de grossesse. La carence en vitamine B9 augmente le risque de prématurité et de retard de croissance foetale. Elle peut entraîner de graves malformations affectant le système nerveux chez certaines femmes prédisposées. Il est conseillé à toutes les femmes d’augmenter les apports alimentaires en vitamine B9, la prise de spiruline est alors indiquée dès le projet de grossesse (au moins 2 mois avant la conception) et durant les trimestres suivants.
  • Les besoins en fer sont très importants, surtout au cours des 6 derniers mois et demandent des apports de 30 à 50 mg par jour minimum.

témoignage d'une femme enceinte ayant eu recours à la spiruline

En Inde et au Vietnam par exemple, les médecins prescrivent la spiruline pour les femmes enceintes, allaitantes et leurs nourrissons. En outre, les parents sont parfois surpris de voir combien leurs enfants apprécient de cette nourriture verte.

Et pendant l’allaitement ?

Il est recommandé d’allaiter l’enfant avec du lait maternel au moins jusqu’à son premier anniversaire. L’OMS recommande l’allaitement pendant les 2 premières années voire au delà si les parents et l’enfant le souhaitent.

Cela permet de diminuer fortement les risques de maladies en transmettant à l’enfant des facteurs immunitaires et en garantissant des apports nutritionnels optimaux pour sa croissance.

La spiruline est tout à fait conseillée pendant l’allaitement : elle offre à l’organisme un soutien nutritionnel nécessaire et aide à combattre la fatigue engendrée par cette période qui suit l’accouchement.

Le retour d'expérience d'une maman.

La spiruline est un aliment naturel & concentré, éminemment pratique à intégrer à sa routine quotidienne. Quelques grammes par jour (3g généralement) apportent à l’organisme nombre de nutriments qui pourraient s’avérer déficients en particulier lors d’une grossesse. La grossesse reste néanmoins une période sensible : il est donc toujours conseillé de consulter son médecin lors d’un changement dans son alimentation.

Une diététicienne conseille la spiruline pour la grossesse

Essayez la spiruline

Références :
  • Allégations EFSA : ID 2737 – Tonus
  • [1] Mennella, J. A., Jagnow, C. P., & Beauchamp, G. K. (2001). Prenatal and postnatal flavor learning by human infants. Pediatrics107(6), e88-e88.
  • [2] Melina, V., Craig, W., & Levin, S. (2016). Position of the academy of nutrition and dietetics: vegetarian diets. Journal of the Academy of Nutrition and Dietetics116(12), 1970-1980.
  • [3] Niang, K., Ndiaye, P., Faye, A., Tine, J. A. D., Diongue, F. B., Camara, M. D., … & Tal-Dia, A. (2017). Spirulina supplementation in pregnant women in the Dakar region (Senegal). Open Journal of Obstetrics and Gynecology7(01), 147.
  • [4] Kapoor, R., & Mehta, U. (1993). Effect of supplementation of blue green alga (Spirulina) on outcome of pregnancy in rats. Plant foods for human nutrition43(1), 29-35.
  • [5] Sinha, S., Patro, N., & Patro, I. K. (2019). Amelioration of neurobehavioral and cognitive abilities of F1 progeny following dietary supplementation with Spirulina to protein malnourished mothers. Brain, Behavior, and Immunity.
  • Le guide nutrition de la grossesse – Santé Publique France
  • Alimentation du nourrisson et du jeune enfant – OMS

J'explore depuis plus de 10 ans les publications de la littérature scientifique qui concernent la spiruline, ses composants et plus largement, les microalgues. Je m'efforce de proposer des articles sourcés et régulièrement vérifiés en regard des nouvelles données de la recherche.
Alain Casal - Fondateur de Spiruline France.
A propos

529 Partages


Laisser un commentaire