Les dangers des boissons énergétiques : allez donc chercher l’énergie ailleurs !

Les boissons énergisantes contiennent en moyenne quatre fois le taux de caféine contenu dans les sodas du commerce et plusieurs des marques les plus populaires contiennent l’équivalent en caféine de 14 Coca Cola. Une tasse de café de 18 centilitres contient entre 80 et 150 milligrammes de caféine, mais le contenu des boissons énergétiques se situe entre 50 et 500 milligrammes, voire plus, une boisson énergétique populaire atteint le sommet avec 570 milligrammes, ce qui vous donne l’équivalent d’environ trois tasses et demi de café dans une seule gorgée !

Pourquoi devriez-vous être concerné ?

Le saut de Felix Baumgartner sponsorisé par une célèbre boissons énergisante

Le saut de Felix Baumgartner sponsorisé par une célèbre boissons énergisante

Parce que la caféine oblige vos glandes surrénales à sécréter un taux énorme d’adrénaline et d’hormones de l’énergie, même quand ces glandes sont épuisées. Le résultat, c’est que vous augmentez votre tolérance aux effets de la caféine et vous risquez le burn-out et l’épuisement de vos surrénales. Ceci s’accompagne d’une impression de fatigue grandissante et un besoin de plus en plus de caféine pour réussir à vous booster au niveau énergie. Les tentatives de sevrage à cette addiction peuvent avoir pour conséquence, à l’arrêt, des symptômes comme des maux de tête sévères ou une perte complète de la concentration ou du raisonnement.

De plus, en augmentant l’activité des folates, vitamines B12 et B6, les hauts taux de caféine peuvent mettre à mal la capacité qu’a votre corps de réguler deux facteurs de risques de maladies cardiovasculaires significatives : l’homocystéine et le cholestérol. Par la vasoconstriction et un risque plus élevé de thrombose veineuse, le taux de caféine dans certaines boissons énergisantes peut vraiment être fatal pour quelqu’un qui est fort stressé ou qui souffre d’hypertension. Pour finir, la grande consommation de caféine a été associée à des risques plus élevés d’AVC et d’arthrite, d’insomnie, de tachycardie, de tremblements, sueurs, nausées, diarrhées, douleurs thoraciques et symptômes neurologiques !

Le sucre et les édulcorants artificiels

Une canette de boisson énergisante contient l’équivalent de près de 10 cuillères à café de sucre ! Le taux de sucre entraîne la création par votre pancréas d’un taux incroyable d’insuline pour résorber le glucose superflu (le sucre) qui finit son chemin dans la circulation veineuse. Une partie de ce sucre peut être utilisé par les muscles, mais en général seulement si vous pratiquez fréquemment du sport. Le reste du sucre est converti en graisse par le foie. De plus, le corps secrète de l’épinéphrine et du cortisol par les glandes surrénales (comme si elles n’étaient déjà pas assez épuisées par la caféine !).

Le résultat, c’est une rapide impression d’énergie, suivie d’une retombée en puissance conséquente, un système immunitaire gravement compromis, une arrivée massive de radicaux libres qui viennent endommager les cellules, un sang épaissi et pour finir une insensibilité à l’insuline, appelée le diabète de type II. Et dire que vous pensiez que le sucre n’était mauvais que pour vos dents !

Mais que sont les édulcorants artificiels ? Est-ce qu’ils n’éliminent pas ce problème ? Malheureusement, la recherche a montré qu’il y a toujours production d’hormones gastriques quand vous consommez des édulcorants artificiels. Cela renvoie à votre cerveau un message erroné : que de la nourriture est présente mais que la nourriture n’a pas de « calories ». Par conséquent, vous développez une fringale typiquement entre trente et soixante minutes après avoir consommé une boisson aux édulcorants artificiels.

De plus, ces édulcorants artificiels chimiques (oui, chimiques !) tels que l’aspartame (Nutrasweet) ou le sucralose (Splenda), l’acesulfame potassium et les liqueurs de sucre ont été reliés à des problèmes de troubles gastriques, de cyclothymie, de stérilité, de cancers, de diabètes, de troubles de l’humeur, d’épilepsie, de crises convulsives, de troubles neurologiques variés et même d’obésité !

Les acides

Pour finir, l’acide carbonique, l’acide citrique et l’acide phosphorique dans les boissons énergisantes gazeuses populaires peuvent porter atteinte à l’émail des dents (provoquant les caries et le jaunissement des dents) augmentent le risque de troubles gastriques et d’ulcères, provoquent des troubles osseux, de l’ostéoporose et des fractures, et désorganisent le fragile équilibre acide-alcalin du corps humain.

L’énergie au naturel avec la spiruline

Comme on a pu le comprendre plus haut, il est temps de bannir ces boissons énergétiques – hors de prix – qui ont des conséquences désastreuses pour notre santé. Contrairement à ce type de produit qui se contente de jouer un rôle de cache misère de notre état de forme, pendant un court laps de temps, la spiruline apporte une véritable énergie saine, naturelle et respectueuse de notre corps.

Vous aimez cet article ?

Les dangers des boissons énergétiques : allez donc chercher l’énergie ailleurs !
Soutenez-nous en mettant des étoiles à cette page... 👍(cliquez 2 fois si vous êtes sur mobile)



Laisser un commentaire

Acheter