Boutique

La carence en fer : les solutions naturelles

Une carence en fer touche de nombreuses personnes au cours de leur vie. Ses conséquences et son impact sur la santé ne sont pas à prendre à la légère. Il convient de surveiller le taux de ce précieux nutriment sous peine de souffrir d’anémie.

Le rôle du fer

Le fer joue un rôle fondamental pour le bon fonctionnement de l’organisme. Cet oligo-élément est un constituant majeur des globules rouges, ces cellules chargées de transporter l’oxygène dans le sang. Il a également un rôle dans la formation correcte de l’ADN et du collagène.

Lutter naturellement contre la carence en ferEntre 8 et 18 mg de fer sont nécessaires quotidiennement, selon l’âge et le sexe. Les besoins augmentent lors de la grossesse, ainsi qu’à l’adolescence.

Les apports en fer viennent de l’alimentation. Une nourriture insuffisamment riche en fer peut rapidement entraîner une carence. Une sous-consommation de vitamine C également, car elle aide l’organisme à mieux assimiler le fer absorbé. Certaines mauvaises habitudes, telles que la consommation de thé ou de café à proximité des repas, perturbent également ce mécanisme en raison de la forte présence de tanins.

De telles boissons devraient être prises à au moins 1h de distance des repas, surtout si ceux-ci sont riches en aliments contenant du fer.

Carence en fer, qui est concerné ?

Lorsque nous ne consommons pas assez de fer, ou que nous ne sommes pas capables de bien l’assimiler, notre corps se trouve dans un état de manque (carence). Si chacun peut être concerné, les femmes sont une population qui présente des risques supérieurs.

Cela s’explique notamment par les pertes de sang régulières causées par les menstruations, ainsi que lors de la grossesse où leurs besoins sont plus importants alors qu’elles modifient rarement leur alimentation en conséquence. Certains déséquilibres hormonaux peuvent également induire une carence en fer.

Les sportifs, eux aussi, devront prêter une attention particulière à leur taux de fer.

Quelles conséquences d’un manque de fer ?

La carence en fer provoque un état appelé anémie. Un des premiers signes est une fatigue inhabituelle (pâleur, faiblesse) répétée en l’absence de cause extérieure. Elle peut être associée à des étourdissements, voire à des pertes de connaissance dans les cas les plus avancés. Les capacités physiques sont diminuées, de même que les facultés intellectuelles et la mémoire.

Un test sanguin est alors nécessaire pour mesurer taux de fer et confirmer le diagnostic.

Des maladies inflammatoires peuvent s’installer du fait de la baisse du nombre de globules rouges et de leur moindre qualité. Durant une grossesse, l’anémie peut causer d’importantes perturbations (augmentation de la probabilité de naissance prématurée notamment).

Les aliments à éviter

Lors de la consommation d’aliments riches en fer, il est préférable de ne pas les combiner avec ces aliments qui perturbent son assimilation :

  • café
  • thé
  • jaune d’oeuf
  • lait
  • protéine de soja

Les sources végétales de fer :

  • haricots secs
  • sésame
  • épinards
  • lentilles
  • quinoa
  • amandes
  • cassis
  • fruits secs
  • petits pois

Comme indiqué précédemment, il est intéressant de les associer avec une source de vitamine C pour en optimiser l’assimilation. Son absorption est également facilitée s’il est pris en association avec de la vitamine B6, B12, de l’acide folique, du phosphore, du calcium.

Carence en fer et la spiruline

Il existe des compléments alimentaires à base de fer qu’il est possible d’obtenir avec ou sans ordonnance. S’ils peuvent s’avérer efficaces, ils contiennent souvent de nombreux additifs et sont rarement naturels.
Ils sont généralement mal digérés et provoquent parfois maux d’estomac et ballonnements.

Les supplémentations martiales de la pharmacopée, présentent deux inconvénients majeurs : d’avoir une assez mauvaise absorption, et de générer des effets secondaires assez désagréables, notamment en matière de transit. Dr Jean-Louis Vidalo

La spiruline est naturellement (très) riche en fer hautement assimilable. Cette microalgue qui combine une multitude d’autres nutriments est le “top aliment” d’un régime alimentaire axé sur la correction d’une carence en fer.

Dans seulement 3 grammes de spiruline, il y a autant de fer que dans 430 g de viande rouge, les effets négatifs d’une consommation de viande en moins.

Manger régulièrement de la spiruline est donc une solution toute indiquée pour soutenir ses apports en fer et limiter les carences.

Le fer joue un rôle essentiel pour l’équilibre de l’organisme. Les femmes, particulièrement après 40 ans, les sportifs et les personnes âgées présentent davantage de risques de développer une carence en fer. La spiruline est un aliment naturel et sain à envisager comme source de fer hautement assimilable. Une excellente alternative aux compléments de synthèse mal tolérés par l’organisme.

Essayez la spiruline

Références :

Alain Casal miniature J'explore depuis plus de 10 ans les publications de la littérature scientifique qui concernent la spiruline, ses composants et plus largement, les microalgues. Je m'efforce de proposer des articles sourcés et régulièrement vérifiés en regard des nouvelles données de la recherche.
Alain Casal - Fondateur de Spiruline France.
- A propos

66 Partages


Laisser un commentaire