Les études scientifiques traitant de la spiruline

Si les chercheurs s’intéressent de plus en plus aux algues & microalgues, la spiruline est la plus étudiée.
Vers la fin des années 1820, elle est isolée par P.J. Turpin pour la toute première fois au départ d’un échantillon d’eau douce puis, moins de vingt ans plus tard, elle est décrite de manière détaillée à Montevideo (Uruguay).

Mais ce n’est qu’un feu de paille et la microalgue retombe vite au fin fond des oubliettes scientifiques.
Du moins jusqu’à ce qu’elle soit une nouvelle fois identifiée sur les rives des lacs du Rift, en Afrique orientale. Elle est alors considérée comme l’un des composants essentiels du phytoplancton local, l’un des plus anciens et des mieux préservés de la planète.

Petit saut dans le temps… Au début de la Seconde Guerre mondiale, un scientifique français souligne pour la première fois l’utilisation alimentaire de la spiruline.
Mais étant donné le contexte général de l’époque, son intervention passe complètement inaperçue. Le monde a d’autres préoccupations…

Spiruline, article de science et avenir

M.Y. Brandily évoque la spiruline dans Science et Avenir en 1959.

À la fin des années 1950 est publié le tout premier reportage qui a une réelle valeur scientifique et un certain retentissement. Signé par un ethnologue français et paru dans la revue « Sciences et Avenir », cet article souligne le fait qu’une peuplade des rives du lac Tchad utilise depuis longtemps une algue qui est appelée à devenir l’un des aliments du futur. Cette algue, contrairement à beaucoup d’autres qui ont tendance à s’enfoncer dans la vase, surnage, ce qui la rend facilement accessible et exploitable.

C’est le début de l’aventure « scientifique » de la spiruline. À partir de ce moment, les recherches vont succéder aux études, confirmant quasiment tous les attraits nutritionnels et thérapeutiques de la microalgue. C’est aussi à partir de ce moment que des exploitants vont songer à la cultiver à plus ou moins grande échelle.


De nombreuses études scientifiques, dont des expériences in vitro & in vivo et des études randomisées en double aveugle ont montré des bénéfices santé grâce à la consommation de spiruline.

Résultats de recherche qui répondent au terme "spirulina" sur PubMed.
*Résultats de recherche qui répondent au terme « spirulina » sur PubMed.

L’efficacité de la consommation de spiruline sur diverses pathologies a été expérimentalement démontré. Ces activités sont attribuées à la spiruline elle-même ou à certains de ses composants comme les acides gras omega-3 et omega-6, le bêta-carotène, la phycocyanine, le calcium Spirulan, etc.

Toutes les publications scientifiques sur la spiruline :

Cette liste non exhaustive, permet à tout un chacun de consulter les écrits scientifiques qui évoquent la spiruline.
Elle sert également de base bibliographique pour la rédaction de ce site.

Essayez la spiruline

J'explore depuis plus de 10 ans les publications de la littérature scientifique qui concernent la spiruline, ses composants et plus largement, les microalgues. Je m'efforce de proposer des articles sourcés et régulièrement vérifiés en regard des nouvelles données de la recherche.
Alain Casal - Fondateur de Spiruline France.
A propos

108 Partages


Laisser un commentaire