SPIRULINEFRANCE.FR - Première base informative qui démocratise les données scientifiques de la supplémentation nutritionnelle liées à la spiruline et l'univers des microalgues.
BOUTIQUE

Quelle est la meilleure spiruline ?

La meilleure spiruline est théoriquement la spiruline sauvage qui se développe, à l'état naturel, dans des lacs de régions où la température se stabilise entre 25 et 40 degrés, aux eaux contenant du natron (pH entre 9 et 11), des sels minéraux et la présence d'une source d'azote fixée.

MAIS, l'exploitation des lacs comporte néanmoins de nombreux inconvénients : ils se situent rarement dans des zones exploitables spontanément, ils sont constitués d'autres algues, voire de cyanobactéries analogues qui peuvent être potentiellement toxiques, sans parler de la perturbation de l'écosystème qu'engendre les récoltes intensives.

L'intérêt de la spiruline dans de multiples indications nutritionnelles oblige à mettre en place des systèmes de production permettant de répondre favorablement à la forte demande mondiale.

Il faut donc se résoudre à construire des bassins plus ou moins durable selon que la culture s'effectue en milieu familial, en ferme artisanale ou à grande échelle. Pour le consommateur final, la meilleure spiruline disponible sur le marché n'est donc pas celle issue des eaux naturelles.

Globalement, il existe une espèce commune et trois sous-espèces principales qui sont décrites comme suit :

  • Arthrospira platensis, la plus répandue : Afrique, Amérique du Sud & du Nord, Europe,
  • Arthrospira maxima (Geitleiri) : Mexique,
  • Arthrospira jijibai : Inde.

Une spiruline cultivée en ferme d'aquaculture, pour peu qu'elle souhaite faire partie de l'élite, devra avant toute chose, être issue de la souche adaptée à son lieu de culture et au climat local. Actuellement, la recherche d'une souche docile s'adaptant facilement à tous les climats conduit souvent les producteurs à choisir la souche Paracas (Arthrospira platensis, découverte au Pérou) qui est très résistante.

Par ailleurs, le mode production industriel s'oppose à la culture artisanale (technique de séchage différente notamment) : cela laisse penser que, dans tous les cas de figure, la spiruline artisanale serait la meilleure ?

Attention, il suffit que le produit soit dénaturé, oxydé, synthétisé, conservé, additionné d'intrants chimiques, transformé, pour que sa qualité ne permette plus une absorption satisfaisante par l'organisme ou que, pire, qu'il provoque des effets indésirables.

Si la spiruline fraîche, consommée directement après la récolte est un meilleur produit d'un point de vue nutritionnel (au niveau du goût également); la distribution, le conditionnement et la commercialisation nécessitent des étapes supplémentaires (séchage, etc.). Peu sont ceux qui s'aventurent dans la commercialisation de spiruline fraîche (denrée rapidement périssable) dont la consommation, sous cette forme, est le privilège exclusif des producteurs.

la meilleure spiruline ?

Autrement, si l'on considère que la meilleure spiruline serait celle qui contient - sous son format commercialisé - une teneur en principes actifs maximale, le protocole HCPA est le critère premier à prendre en compte.

Mise en valeur de la qualité de la spiruline par la cristallisation sensible

Les méthodes qualitatives les plus connues sont la bio-électronique de Vincent [1] et la cristallisation sensible.
Cette dernière méthode a été mise au point par Marie-Françoise Tesson [2].

La cristallisation sensible, ou cristallisation au chlorure de cuivre, est un procédé de laboratoire qui permet au chlorure de cuivre de cristalliser de manière contrôlée et reproductive, afin d'obtenir des résultats fiables et comparables. Une dilution d'une substance organique est mise en présence d'une solution de chlorure de cuivre obtenue à partir de cristaux dilués ; l'ensemble et versez dans une coupelle permettant une déshydratation qui débouche sur une image de cristallisation.

Cette méthode informe sur la vitalité du produit analysé grâce à l'image que le chlorure de cuivre transmet (visualisation de la structure, des forces de croissance, d'organisation, des centres germinatifs, etc.)

Les différentes spirulines peuvent ainsi être contrôlées par cette méthode. Imaginons une spiruline provenant d'une culture inconnue, revendue en comprimés, compactés par de l'amidon, sous le label européen bio : l'image obtenue en cristallisation sensible dénonce une perte d'énergie et une déstructuration dues à l'adjonction d'adjuvants indésirables, ainsi qu'un séchage par chauffage excessif et une conservation en présence d'amidon servant de liant aux comprimés.

Cette image s'oppose à celle d'une spiruline cultivée consciencieusement, selon des normes rigoureuses. Cela signifie qu'il est possible que chaque producteur fasse son propre contrôle afin d'affiner ses résultats et de rendre son produit meilleur et de le présenter tel quel.

Puisqu'il sera bien difficile de demander à tout producteur ou revendeur de fournir ce type de données, comment être sûr de se procurer une spiruline de qualité, qui fasse au moins partie du podium des meilleures ? Pour en acheter sans se tromper, cliquez sur le lien pour connaître l'ensemble des critères de sélection.

Essayez la spiruline

Références :
  1. Vincent, L. C. (1952). Bio-électronique VincentEvolutions de.
  2. Tesson, M. F., & Fernandez-Bravo, M. A. (2000). Cristaux sensibles: contribution théorique et pratique à une science du vivant. Éd. du Fraysse.

Alain Casal miniature J'explore depuis plus de 10 ans les publications de la littérature scientifique qui concernent la spiruline, ses composants et plus largement, les microalgues. Je m'efforce de proposer des articles sourcés et régulièrement vérifiés en regard des nouvelles données de la recherche.
Alain Casal - Fondateur de Spiruline France.
- A propos