Boutique

Comment prendre soin de ses cheveux ?

Les cheveux présentent des caractéristiques spécifiques et des anomalies plus ou moins temporaires, ils requièrent des soins réguliers, mais les soins pratiqués ou effectués trop fréquemment peuvent avoir un effet néfaste sur eux.

Lorsqu’un cheveu est abîmé, l’une des choses simples à faire est de le laisser repousser et de couper la partie lésée. Cela peut parfois prendre plusieurs mois, la vitesse de croissance moyenne d’un cheveu étant de 1 cm par mois. Il faut manipuler les cheveux avec douceur : ils sont particulièrement fragiles lorsqu’ils sont mouillés et peuvent alors être facilement distendus.

prendre soin de ses chveux

Quelques conseils généraux pour prendre soin de ses cheveux :

  • Utiliser de préférence une brosse en soies naturelles plutôt qu’en matière synthétique qui risque de casser les cheveux.
  • Se brosser les cheveux avec grande douceur.
  • Si les cheveux sont secs, prendre l’habitude d’appliquer et disperser de l’huile protectrice sur toute la chevelure.
  • En cas d’utilisation d’un peigne, le choisir à larges dents afin de ne pas traumatiser les cheveux.
  • Éviter les tresses, les chignons ou les queues-de-cheval serrées et ne pas tirer sur les cheveux en les enroulant sur des bigoudis.
  • Démêler les cheveux avec patience et attention et éviter de les crêper.

L’exposition au soleil, au vent ou à l’eau chlorée des piscines favorise le dessèchement des cheveux et à tendance à les emmêler.

Prendre soin de ses cheveux via son alimentation et de bonnes habitudes

La vitalité des cheveux reflète en grande partie l’équilibre de son propre régime alimentaire : un apport nutritionnel suffisant, de qualité et équilibré aura un effet très favorable sur les capillaires.

À contrario, des régimes amaigrissants, un mauvaise alimentation ou des désordres alimentaires, comme ceux rencontrés dans l’anorexie mentale, peuvent entraîner des dégâts considérables.

La supplémentation nutritionnelle est d’un intérêt majeur pour contre-balancer ou rééquilibrer une alimentation déficiente et ainsi impacter directement la santé des cheveux. La spiruline, que l’on ne présente plus ici, est le complément alimentaire naturel idéal pour la vitalité des cheveux.

On entend beaucoup parler d’analyses d’échantillons capillaires permettant de connaître la qualité des cheveux, mais il n’existe à l’heure actuelle, aucun examen fiable de ce type et ces offres doivent être considérées comme des opérations commerciales.

Quid des shampoings ?

S’il est fait avec douceur, un shampooing quotidien n’abîmera pas les cheveux. La fréquence des shampooings dépend de son type de cheveux, du climat, de son activité physique, du degré de pollution et de l’air ambiant.

Pour se laver correctement les cheveux, il est nécessaire de mouiller complètement la chevelure avec de l’eau chaude, d’appliquer une petite dose de shampooing, de masser doucement le cuir chevelu avec les doigts sans utiliser les ongles pour enfin rincer abondamment.

Il est nécessaire d’utiliser un shampooing adapté à son propre type de cheveux. Si le shampooing contient des protéines, celles-ci ne pénètrent pas dans les cheveux, mais peuvent les enrobés et les faire paraître plus épais.

En cas de cheveux permanentés, frisés ou teints, utiliser des shampooings à pH bas et en cas de desquamation du cuir chevelu, des shampooings antipelliculaires.

Il est possible d’utiliser un gel ou une mousse coiffante qui donnera aux cheveux plus de corps et de tenue. Ces produits n’endommagent pas les cheveux mais peuvent les dessécher, particulièrement aux niveaux des pointes.

Après le shampooing, appliquer éventuellement une crème ou un démêlant. Ses produits lubrifieront les cheveux et minimiseront les traumatismes provoqués par la brosse ou le peigne.

Pour sécher les cheveux, les tapoter doucement avec une serviette. Si l’utilisation d’un séchoir est nécessaire, le régler sur la température la plus basse et arrêter le séchage avant que les cheveux ne soient complètement secs.

Brosser ou peigner les cheveux alors qu’ils sont mouillés en arrachera potentiellement beaucoup plus qu’en attendant qu’ils soient secs ou très légèrement humides.

Quid des colorations et décolorations ?

Les décolorations chimiques altèrent les granules de mélanine contenues dans la partie centrale des cheveux. Les décolorations successives abîmeront inéluctablement les cheveux qu’ils soient fins et fragiles ou épais et vigoureux. Elles n’atteindront cependant pas les racines à partir desquelles les nouveaux cheveux sains repousseront.

Il existe différentes sortes de teinture : les teintures temporaires, qui s’éliminent au lavage et ne pénètrent pas dans les cheveux, et des teintures semi-permanentes et permanentes, qui pénètrent dans les cheveux. Avant d’utiliser une teinture permanente, il est bon de l’essayer sur une petite zone de la peau afin de rechercher une éventuelle intolérance. Les teintures permanentes nécessitent une décoloration préalable, elles sont donc aussi nocives pour les cheveux que les décolorations.

Il est possible de boucler ses cheveux sans trop de risque en les enroulant autour d’un rouleau ou d’un bigoudi durant la nuit. L’utilisation de bigoudis chauffant ou d’un fer à friser donne de bons résultats sur les cheveux épais, mais peut les abîmer si elle est trop fréquentes. En ce qui concerne les cheveux fins, il est possible de les boucler sans danger en les enroulant sans trop les serrer autour des bigoudis en mousse et en les laissant sécher à l’air.

Les permanentes peuvent être faite sur des cheveux en bonne santé, mais l’on remarque vite qu’elles les dessèchent et qu’elle favorise parfois l’apparition de fourche. Les mêmes produits chimiques, dont le but est de modifier les propriétés des cheveux, sont utilisés pour les défrisages. Une première solution détruit une liaison chimique à l’intérieur du cheveu. Ce dernier est ensuite modeler différemment, le plus souvent ondulé ou frisé, et l’apparition d’une deuxième solution neutralisante restaure la liaison chimique. Tout comme les autres traitements cosmétiques agressifs, les permanentes peuvent altérer les cheveux lorsqu’elles sont trop souvent effectuées.

> Essayez la spiruline

Alain Casal miniature J'explore depuis plus de 10 ans les publications de la littérature scientifique qui concernent la spiruline, ses composants et plus largement, les microalgues. Je m'efforce de proposer des articles sourcés et régulièrement vérifiés en regard des nouvelles données de la recherche.
Alain Casal - Fondateur de Spiruline France.
- A propos

0 Partages


Laisser un commentaire