Spiruline vs Chlorella : différences et complémentarités

Alors que la spiruline (micro-algue) est un superaliment de premier ordre, qu’en est-il de la chlorella (algue verte). En quoi ces « algues » peuvent-elles être complémentaires, quelles sont leurs différences ?

Voici les mots de Valérie Vidal, praticienne de santé naturopathe, initialement formée au CENATHO, école affiliée à la fédération française de Naturopathie (Fenahman).

valerie-vidalMa passion pour la santé et le bien-être global m’a amenée, depuis 15 ans à continuer sans cesse à enrichir mes connaissances et mes compétences, dans mes domaines de prédilection : nutrition et micronutrition, médecine fonctionnelle, biologie nutritionnelle, thérapie psycho-énergétique et EFT.

Mon activité s’articule autour de consultations individuelles, à Toulouse et à Gaillac (Tarn), de l’animation d’ateliers et de formations, ainsi que de la rédaction d’articles de presse. Je m’applique à transmettre les méthodes naturelles préventives et curatives, et à accompagner les changements nécessaires, ou la libération des émotions perturbatrices et des pensées limitantes. En d’autres termes on pourrait dire que je suis à la fois coach de santé et thérapeute.

Préserver ou améliorer sa santé au long terme nécessite de maintenir ou restaurer l’équilibre des fonctions biologiques et de permettre la libre circulation de l’énergie.

Cela implique de se prémunir des carences nutritionnelles et micro-nutritionnelles ainsi que des sources d’intoxination et d’intoxication et de stress chroniques. En pratique, cela nécessite de se nourrir sainement et de manière individualisée, de boire une eau de qualité, de pratiquer un exercice physique régulier, de s’oxygéner et de se protéger, autant que possible des pollutions électromagnétiques.

Mais aussi de s’accorder des plages quotidiennes de détente, de plaisir, de relaxation ou de méditation, de maintenir une vie sociale et affective nourrissante et donner du sens à sa vie ! Disons que c’est l’idéal vers lequel nous devons tendre même si le monde moderne, plein d’embuches ne nous facilite pas la tâche !

Heureusement la nature nous propose son aide de multiples façons, une d’entre elles étant de nous offrir des aliments et des compléments nutritionnels naturels riches en micronutriments et en substances bioactives qui participent à combler les carences (fer etc.), qui soutiennent les fonctions de digestion, de détoxication, les défenses immunitaires, le système nerveux et hormonal, etc.

Je connais la spiruline depuis de nombreuses années et je la considère comme un « superaliment » du fait qu’elle renferme un grand nombre de nutriments de haute qualité, naturellement associés et assimilables :

Sa teneur en protéines est exceptionnelle tant en quantité qu’en qualité : de 50 % à 70 % de protéines très digestes et équilibrées en acides aminés. C’est une source remarquable de caroténoïdes, principalement de bêta-carotène, mais aussi de lutéine, et zéaxanthine, des substances antioxydantes, qui préservent la santé des yeux. De nombreux minéraux entrent dans sa composition, dont le calcium, le phosphore, le magnésium et le potassium et un taux élevé de fer assimilable. D’autres substances s’y trouvent en quantité appréciable comme l’acide gamma-linolénique, la vitamine E, la chlorophylle.

Je recommande la spiruline à mes patients lorsque leur alimentation est insuffisante, déséquilibrée, de mauvaise qualité, notamment lorsque leur consommation de fruits et légumes frais est faible. Le temps de mettre en place de nouvelles habitudes alimentaires ou quand ce n’est pas possible, comme quand les repas sont pris en collectivité par exemple. Aussi quand il a besoin d’augmenter les apports en protéines de haute valeur biologique : sport intensif, musculation, grossesse, régimes amaigrissants, personnes âgées, végétariens, enfants en croissance. Ou encore pour préparer la peau au soleil ou préserver la santé des yeux et prévenir la dégénérescence maculaire liée à l’âge.

Spiruline et Chorella font toutes deux parties de ces aides de la nature que je mentionnais plus tôt.

Grâce à leur complémentarité elles participent à réguler les terrains acides, oxydés, intoxiqués, carencés en micronutriments et leurs conséquences : déminéralisation, fatigue, baisse immunitaire, troubles cardio-vasculaires, troubles inflammatoires et rhumatismaux, troubles digestifs, etc.

2 semaines de cure spiruline + chlorelle = ça change la vie. Les effets sont bluffants.
— Bleu (@BleuKobalt)

La Chorella, une action davantage détox

La Chorella (dossier à lire également) exerce une action détoxiquante plus forte que la spiruline grâce à sa grande richesse en chlorophylle et à une membrane cellulaire très solide. La Chlorella (ou chlorelle) purifie l’intestin, régénère le sang et les tissus et protège le foie. Elle est capable de fixer de nombreuses substances nocives telles que les métaux lourds, les insecticides, les dioxines et les colorants synthétiques.

La prise de Chlorella est particulièrement adaptée dans les troubles intestinaux : constipation, diarrhée, ballonnements, flatulences, tellement fréquents de nos jours. Elle accompagne la détoxication des polluants, en particulier lors des déposes d’amalgames dentaires.

Les caractéristiques nutritionnelles de la Chlorella et de la Spiruline sont assez proches.

Cependant la spiruline referme plus de vitamine B1 et B5. La vitamines B1 ou thiamine contribue au métabolisme alimentaire et à la conversion des aliments en énergie. Elle joue également un rôle dans le processus de mémorisation et dans l’équilibre émotionnel. Quant à la B5, elle participe à l’oxydation et à la synthèse des acides gras et aux processus de cicatrisation. La spiruline contribue au bon entretien de la peau et des cheveux.

J’aimerais mettre l’accent sur le fait que la santé ça s’apprend, bien qu’elle ne soit malheureusement pas enseignée à l’école. Et même si la société de consommation et de vitesse dans laquelle nous vivons nous aide, en quelque sorte, à devenir malade, nous avons le choix de mettre toutes les chances de notre côté pour préserver ce bien précieux qu’est la santé et pour se le réapproprier. Ça commence maintenant, tout de suite, il n’y a pas de temps à perdre. De nombreuses personnes sont formées aujourd’hui pour apporter leur aide à ceux qui en ont besoin sur ce chemin.

Vous aimez cet article ?

Spiruline vs Chlorella : différences et complémentarités
4.5 (90%) 2 votes



Laisser un commentaire

Acheter