La philosophie de la naturopathie

Beaucoup de naturopathes, comme Anne Chicheportiche, utilisent la spiruline pour traiter un certain nombre de pathologies…

La philosophie de la naturopathieLa naturopathie est la branche mère peut être de toute la gamme de ce qu’on appelle médecines et thérapies alternatives, ou non conventionnelles. Pourquoi alternatives, pensez vous, si celles-ci sont les plus anciennes, qu’elles ont pourvé leur efficacité depuis l’antiquité souvent… ? Alternative par rapport à quoi justement ?

On parle de science « fondamentale… » point sur lequel certains médecins ne sont toujours pas d’accord. Il faut comprendre justement, que la naturopathie est dite médecine alternative ou non conventionnelle, parce qu’elle n’obéît pas toujours aux lois du raisonnement, et à la méthode expérimentale, de la médecine et de la science modernes.

La philosophie thérapeutique de la naturopathie repose d’abord sur la reconnaissance de la complexité extraordinaire de la vie.

On parle de méthode holistique, c’est-à-dire qui appréhende la personne humaine, ou le patient, de manière globale, et par rapport à son environnement, ses spécificités, etc. Ceci par opposition à une médecine moderne, qui a trop tendance à découper le patient, en spécialités : la dermatologie, la cardiologie, l’ophtalmologie, etc.

La philosophie de la naturopathie reconnait donc, qu’un mal, une douleur, une maladie, peuvent être multiformes.

Quand on a mal au ventre, ou au bras, il faut regarder toutes les interactions possibles entre ceux-ci, et les organes et systèmes du corps. Il faut regarder en plus les interactions possibles entre le corps dans son intégralité, le patient en question, et son environnement.
Son environnement veut dire son mode de vie, son travail, sa psychologie, son alimentation, sa famille, ses antécédents santé éventuellement, etc.

Le troisième point, essentiel dans la philosophie naturopathie, est de rester dans la mesure.

Traiter avec des moyens et des produits naturels. Exit le chimique. Justement, on sait aujourd’hui que la chimie apporte des progrès incontestables à la thérapeutique, mais aussi que l’on ne peut pas totalement la maîtriser. On ne peut pas évaluer l’ensemble des interactions ou des effets secondaires possibles.

« Appliquer les lois de la vie » veut simplement dire qu’il s’agit de rester le plus proche des véritables lois qui pilotent la vie en général, et nos organismes d’êtres humains en particulier.

Nous sommes loin d’avoir exploré, ou ré-exploré tous les chemins de naturopathie, mais la tendance est si forte que l’on peut penser que toute la thérapeutique humaine va se voir modifier, et de façon radicale, d’ici quelque temps.

Loin de refuser la chimie de synthèse, il s’agirait plutôt de travailler plus près de mère nature, notre chère petite algue spiruline s’inscrit totalement dans ce philosophie.

Sondès.K

Vous aimez cet article ?

La philosophie de la naturopathie
Soutenez-nous en mettant des étoiles à cette page... 👍(cliquez 2 fois si vous êtes sur mobile)



Laisser un commentaire

Acheter