SPIRULINEFRANCE.FR - Première base informative qui démocratise les données scientifiques de la supplémentation nutritionnelle liées à l'univers des microalgues et à la spiruline.
BOUTIQUE

La chlorella : une algue verte unicellulaire

La chlorella est un genre de microalgue verte unicellulaire encore appelé « chlorelles », qui se développe aussi bien en eau douce qu'en milieu salé. Apparue sur Terre il y a environ 2 milliards d'années, elle n'a pas évolué depuis.

De forme sphérique, mesurant 5 microns, elle est de reproduction rapide par division cellulaire, et productrice d'oxygène. Découverte ouverte en 1890 par un microbiologiste hollandais Martinus Willem Beijerinck, la Chlorella vulgaris est parfois appelée « Chlorella Beijerinck ».

Elle se distingue des autres végétaux par son exceptionnelle concentration en chlorophylle et sa capacité à former, à l'état sauvage, des associations symbiotiques avec certains animaux (coraux, éponges). Parmi les souches les plus communes, il y a les Chlorella pyrenoidosa et Chlorella vulgaris.

Sa richesse en éléments nutritifs éveilla immédiatement l'intérêt des scientifiques, notamment par sa haute teneur en protéines, et ses nombreuses vitamines et acides gras essentiels. L'utilisation de cette microalgue comme substitut alimentaire fut tentée à plusieurs reprises par les Allemands lors de la première et surtout de la deuxième guerre mondiale. Cependant dans son état naturel, la chlorelle est difficilement digeste en raison de sa membrane cellulaire externe résistante à la plupart des enzymes digestives humaines. De nombreuses recherches furent alors entreprises par des institutions, notamment aux États-Unis.

Finalement, dans les années 70, les chercheurs découvrirent un procédé permettant d'éclater la membrane cellulaire de la Chlorella, et de rendre ses composés biodisponibles à 80 %. Après la Seconde Guerre mondiale, le Japon, brisé et ruiné, manquait d'argent et de nourriture. À la suite de l'étude de plus de 100 plantes, le Japon choisit d'utiliser la Chlorella comme source potentielle de protéine pour nourrir sa population. Elle est actuellement utilisée par des millions de Japonais et a été déclarée aliment d'intérêt national par le gouvernement japonais.

Cette microalgue devient finalement un complément alimentaire naturel de premier ordre tout comme la spiruline, identifié comme « superaliment ». Elle contient la quasi-totalité des vitamines, des minéraux et oligo-éléments en quantité importante et assimilables, ainsi que près de 60 % de protéines végétales.

La Chlorella est connue du grand public pour son « effet détox » dû à sa forte concentration en chlorophylle ; 4 % de sa matière sèche, et à la sporopolléine, une membrane fibreuse capable d'absorber notamment les métaux lourds.

chlorella en poudre

Richesse nutritive de la Chlorella

  • Protéines : 58 % de son poids est composé de protéines ; Parmi lesquels les 18 acides aminés essentiels.
  • Acides gras essentiels : 10 à 13 % de sa masse sèche dont 80 % sont des graisses polyinsaturées représentées par l'acide alphalinoléique, un acide gras oméga-3.
  • Fibres : 10 et 18 % sont des fibres de cellulose.
  • Oligo-éléments : Calcium, Magnésium, Soufre,
  • Fer : 75 à 200 mg/100 g
  • Zinc : 5 à 14 mg/100 g
  • Sélénium : 2 à 10 micro g/100 g
  • Vitamines:
    • Vitamine B2 : 3,2 à 3,6 mg/100 g
    • Vitamine B12 : 0,1 à 0,2 mg/100 g
    • Vitamine C : 10 à 30 mg/100 g
    • Vitamine E : 5 à 10 mg/100 g
    • Vitamine A : Elle contient 10 fois plus de vitamine A que le foie de boeuf
  • Pigments:
    • B-carotène : 3 à 11 mg/100 g
    • Chlorophylle : 2,6 à 5 mg/100 g

Considéré comme complément alimentaire consommé de façon relativement confidentielle par des populations initiées aux vertus d'une alimentation saine et équilibrée, et sensibles aux vertus détoxiquantes de la Chlorella - notamment grâce à sa forte concentration en chlorophylle - elle est sur le devant de la scène à l'échelon industriel depuis les années 2016-2017.

Le groupe Roquette, un des leaders mondiaux des produits alimentaires d'origine végétale, a décidé de remplacer les farines de blé (en raison de la flambée de sujets intolérants au gluten) et le soja (dont on sait qu'il n'est quasiment plus possible d'en trouver non transgénique) pour les remplacer par des micro-algues au premier rang desquelles la Chlorella. Roquette possédant déjà d'importantes unités de production en biophotoréacteurs en Allemagne.

Les principaux facteurs actifs de la Chlorella

La sporopolléine, membrane fibreuse contenant de la cellulose non digestible, possède une affinité pour les métaux lourds, les pesticides et autres produits toxiques présents aujourd'hui dans notre milieu de vie. Cette propriété permet à la chlorelle d'être utilisée pour éliminer ces nombreux polluants qui s'accumulent dans l'organisme.

La chlorophylle, issue de la Chlorella, plante la plus riche en chlorophylle. Cette molécule ressemble fortement à l'hémoglobine, pigment utilisé par le système respiratoire jouant un rôle essentiel dans le transport de l'oxygène. Notre sang est composé d'atomes de carbone, d'hydrogène, d'oxygène et d'azote entourent un atome de fer dans la molécule d'hémoglobine. La chlorophylle est identique, sauf que l'atome de fer central, est remplacé par un atome de magnésium.

La chlorophylle permet donc d'oxygéner l'organisme, de le désintoxiquer et surtout de maintenir l'équilibre acido-basique. L'alimentation moderne, qui est axée sur une consommation exagérée d'aliments riches en protéines ou industrialisés, favorise une trop forte acidification de l'organisme. Pour maintenir cet équilibre, celui-ci doit puiser dans ses bases c'est-à-dire principalement dans ses réserves de minéraux tels que le calcium et le magnésium.

La conséquence est une déminéralisation, porte ouverte aux problèmes nerveux et à l'ostéoporose. La grande richesse en chlorophylle de la chlorelle permet de prévenir et traiter ce problème. Elle permet également d'assainir la flore intestinale en favorisant la santé des bactéries probiotiques.

Propriétés préventives et curatives attribuées à la Chlorella

Outre de nombreux témoignages, d'assez nombreuses études attribuent à la Chlorella des nombreuses vertus physiologiques, et même thérapeutiques telles :

  • La lutte contre l'asthénie, la dépression ;
  • L'action favorable sur le plan métabolique et digestif; Diabète/ Obésité/Constipation (grâce à sa richesse en fibres), Insuffisance hépatique ;
  • L'amélioration d'affections inflammatoires, notamment rhumatismales ;
  • L'équilibre acido-basique ;
  • La lutte contre l'ostéoporose ;
  • La détoxication ;
  • Le renfort des défenses immunitaires.
> Essayez la spiruline

Références :

Alain Casal miniature J'explore depuis plus de 10 ans les publications de la littérature scientifique qui concernent la spiruline, ses composants et plus largement, les microalgues. Je m'efforce de proposer des articles sourcés et régulièrement vérifiés en regard des nouvelles données de la recherche.
Alain Casal - Fondateur de Spiruline France.
- A propos

0 Partages