Accueil » Nutrition générale » Les carences de la nourriture du quotidien

Les carences de la nourriture du quotidien

Grèce Environ 400 av. Jc : Hippocrate met en place les fondations de la médecine moderne. Selon lui, le corps humain dispose d’une capacité innée d’auto-guérison.
hippocrate

Le « Serment d’Hippocrate » est encore aujourd’hui prononcé par les médecins. Toutefois, notre façon d’aborder la maladie a changé depuis son époque.

Dr Linus Pauling (Prix Nobel de chimie en 1954, Prix Nobel de la paix en 1962) disait quant à lui : « Une alimentation optimale est la médecine de demain. ».

De nos jours, les médecins sont très peu formés à la nutrition voire pas du tout. La médecine moderne a plutôt pour principe : « A chaque maladie son médicament ». Et l’industrie pharmaceutique souhaite converser cette politique.

Etre en bonne santé c’est très bien, mais ça ne rapporte que très peu d’argent…

Des « super marchés » de la nourriture carencée

Au mépris des distances et des saisons, des produits agricoles alimentent en permanence les rayons des supermachés. Un miracle rendu possible grâce à une agriculture qui préserve, soit disant, la qualité et la fraîcheur des produits jusque dans vos assiettes.

De quand date votre nourriture ? Quand on analyse la situation, dans le meilleur des cas, la nourriture parcourt des milliers de kilomètres avant d’arriver dans l’assiette et date d’au moins une semaine.

Ce qui mène à la question suivante : de quelle valeur nutritionnelle peut-on bénéficier en consommant des produits vieux de plus 5 jours. Avec un peu de chance vous recevrez peut être 40% des apports recommandés.

Presque tous les produits que l’on trouve en vente dans les grandes villes subissent des transformations et des retards avant d’arriver aux magasins. Bien souvent les éléments nutritifs se sont dégradés avant qu’ils n’arrivent dans l’assiette.

Une nourriture transformée, dénaturée et déficiente

Pour tout un tas de raisons économiques, on a décidé d’asperger la terre entière de toutes sortes de pesticides, d’herbicides, de fongicides… On a décidé de modifier génétiquement des produits dont on ne sait rien.

A force de surexploiter les sols, les nutriments finissent par s’altérer, par disparaître et la terre devient un nouveau désert. C’est un phénomène mondial.

L’engrais se compose essentiellement de trois minéraux : azote, phosphore et potassium. C’est bien joli, mais la terre a besoin en réalité d’environ 52 minéraux différents. Où trouve-t-elle le calcium, le magnésium, le manganèse, le zinc, le fer et les autres éléments de la liste qui serait interminable ? nulle part.

Quand la terre subit des carences, ce qui y pousse est également affaibli. Les plantes perdent leur défense, sont alors la proie des insectes ainsi que des maladies et des champignons.  On va ensuite pleurer auprès des fabricants de produits chimiques car nos plantes meurent, que rien ne pousse et qu’on a des tas d’insectes nuisibles. Les fabricants sont alors ravis de vendre des pesticides, des fongicides, des stimulateurs de croissance et autres.

Par son intelligence l’homme a développé une supériorité par rapport à toute autre forme de vie animale. Toutes les études en chimie et en biologie moderne sont nés de milliers de composés chimiques actifs tous destinés à augmenter la productivité de notre agriculture.

En conséquence, tout ce que l’on trouve dans le commerce est toxique et carencé.

Pourquoi l’alimentation de chacun devrait comporter des aliments crus ?

Par ailleurs nous cuisons les aliments et les études montrent que même à la vapeur, cela détruit les enzymes qui s’y trouvent.

Quand vous faites cuire les aliments, le système immunitaire réagit comme s’il s’agissait de toxines. Peu de gens le savent mais avec la cuisson, notre organisme enclenche un processus appelé leucocytose digestive : les globules blancs agissent contre les aliments cuits ingérés. En effet, la chaleur altère la structure des aliments de sorte que le corps ne les reconnait plus et les considère comme des toxines.

Un médecin Suisse a démontré dans les années 30 que si notre alimentation contient plus de 51% d’aliments cuits, notre corps réagit aux aliments comme s’il était envahi par un organisme étranger.
A l’inverse si l’on consomme plus de 51% d’aliments crus, nos globules blancs ne réagissent pas et notre système immunitaire ne serait donc pas activé par ces fausses alertes.

Il faut considérer tout cela comme de la malnutrition chronique. C’est pour cette raison que certaines personnes ont toujours l’air fatiguées.

Un intérêt grandissant pour les super-aliments

L’institut Max-Planck a établi que dès qu’un aliment est cuit, il perd 50% de ses protéines. La spiruline peut nous apporter toutes les protéines nécessaires qui ne sont pas altérées par la chaleur et qu’on peut absorber complètement.

Quelle énergie faut-il pour transformer la spiruline en liquide et l’absorber ?
Lorsqu’on la mange, elle se dissout instantanément et ses composants arrivent directement dans les cellules (assimilation).

A l’inverse il faut énormément d’énergie pour transformer un steak en liquide et le rendre absorbable par le système digestif.

On préfère dépenser son argent pour une belle voiture plutôt que pour consommer la meilleur alimentation qui existe, pour nourrir nos enfants avec les meilleurs aliments découverts à ce jour et ce, par manque d’information.

Les priorités sont inversées simplement parce qu’on ne sait pas où se tourner. On voit la pub qui nous persuade d’acheter la dernière Audi et on décide soudain d’aller faire le chèque alors qu’on devrait investir cet argent dans le fondamental qui est la santé de sa famille en lui procurant la meilleure alimentation possible.

Si tous les matins je mange un croissant médiocre avec une tasse de café, une tartine, une boisson sucrée à la pause, un steak pour déjeuner et du poulet rôti à emporter le soir, je vais souffrir d’importantes carences pour toute une série de nutriments même si je suis ce régime seulement pendant une journée.

Il va donc me falloir faire quelque chose pour compenser ces carences, du coup le lendemain je vais manger de la salade jusqu’à ce que je n’en puisse plus mais je ne parviendrai jamais à compenser la carence de la veille, il restera toujours des séquelles. On ne peut pas faire cela sans devoir tôt ou tard en payer les frais.

On a de la chance car en 100 ans on est passé de l’absence totale de complément vitaminé à leur vente libre. Et pourtant, la plupart des gens ne réalisent pas la véritable importance de la vitamine.
Consommée de façon régulière, la spiruline va renforcer le système immunitaire, lutter contre les carences nutritionnelles et aider au maintien de la bonne santé.

Vous aimez cet article ?

partage